Qui est Latifa Ibn Ziaten ?

Latifa Ibn Ziaten est née le 1ᵉʳ Janvier 1960, à Tétouan, ville du Rif marocain.

Elle passe les neuf premières années de son existence dans l'enclave (sous gouvernement espagnol) de Ceuta, en compagnie de sa mère, de ses trois frères et de sa sœur. Mais quand elle a neuf ans, sa mère meurt. Sa sœur aînée et elle se retrouvent alors avec leur père et son épouse à Tanger, et Latifa va connaître une période d'existence très difficile. A l'âge de quatorze ans, elle peut rejoindre sa grand-mère maternelle à Tétouan. Elle n'a pas été scolarisée, mais elle parvient à se faire embaucher, malgré sa jeunesse, dans une usine de confection de blouses. A l'âge de seize ans (c'était en 1976), elle rencontre celui qu'elle va choisir pour être son mari : Ahmed, de sept années plus âgé qu'elle, un ancien footballeur professionnel de l'équipe de Tétouan devenu cheminot de la SNCF en France. Elle va le suivre en France quelques mois après leur mariage, à Sotteville-lès-Rouen.

Depuis son adolescence, elle a rêvé d'avoir cinq enfants : le couple les aura, quatre garçons et une fille. Son adaptation à la vie en France s'est faite dans la douleur, mais grâce à sa détermination et à son courage elle est parvenue à s'exprimer correctement en français puis à trouver du travail. Au moment où son fils Imad est assassiné, elle est employée comme surveillante et hôtesse d'accueil au Musée des Beaux-Arts de Rouen. A la suite de l'assassinat d'Imad, Latifa décide de créer, en avril 2012, l'Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et la paix. Une association parrainée par l'acteur Jamel Debbouze.

Photo de Mme Latifa Ibn Ziaten

Porteurs de la candidature et personnalités

Je soutiens la candidature de Latif Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix pour son engagement infatigable en tant que femme, française, musulmane, d’origine marocaine au service de la paix et de l’apprentissage de la Paix dans le cœur des jeunes. Son témoignage montre que l’impossible est possible quand il y a du pardon, de l’amour, de la résilience.

Samuel GRZYBOWSKI, Fondateur du Mouvement Coexister

Soutient la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Jean-Michel MIS, Député de la Loire, LREM

Soutient la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Maître André SOULIER, avocat, ancien député européen

Soutient la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame George PAU-LANGEVIN, ancienne ministre, Députée de Paris, Nouvelle Gauche

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame Monique IBORRA, Députée de la Haute-Garonne, LREM, Vice-présidente de la Commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale

A apporté son soutien à la présentation de la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame Sylvie GUILLAUME, Députée européenne, PS, Vice-Présidente du Parlement Européen

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Jean-Louis TOURAINE, Député du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Aurélien TACHE, Député du Val d’Oise, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Jean-Pierre SUEUR, Sénateur du Loiret, ancien ministre, PS

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Thomas RUDIGOZ, Député du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Dominique POTIER, Député de Meurthe et Moselle, Nouvelle Gauche

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Jean LASSALLE, Député des Pyrénées Atlantiques, Non Inscrit

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame Anissa KHEDHER, Députée du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Brahim HAMMOUCHE, Député de la Moselle, Mouvement Démocrate

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame Annie GUILLEMOT, Sénatrice du Rhône, PS

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur M’Jid EL GUERRAB, Député des Français établis hors de France, Non Inscrit

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Laurent GARCIA, Député de Meurthe et Moselle, Mouvement Démocrate

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Jean-Luc FUGIT, Député du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Gilbert-Luc DEVINAZ, Sénateur du Rhône, PS

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Madame Danièle CAZARIAN, Députée du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Yves BLEIN, Député du Rhône, LREM

A présenté la candidature de Madame Latifa Ibn Ziaten au Prix Nobel de la Paix 2018.

Monsieur Belkhir BELHADDAD, Député de la Moselle, LREM

« Profondément touchée par l’envie de Mme Latifa Ibn Ziaten d’agir pour les autres, de transcender son drame pour être utile à la société, j’ai réalisé un film documentaire pour donner un écho à son message et aider son combat. Tout au long de notre collaboration de sept mois, j’ai été séduite par sa façon d’agir : entrer dans une classe ou un lieu de débat et installer le silence, répondre à toute question avec franchise, ne jamais élever la voix, témoigner du respect, ouvrir le dialogue, sourire, poser son regard bienveillant… Je note qu’elle diversifie et amplifie son action pour la tolérance et contre le fanatisme, qu’elle sait apporter des solutions pleines de bon sens. Sa détermination reste intacte, elle ne se ménage pas. Comme si le souvenir de son fils l’emplissait d’une inépuisable énergie. »

Jarmila BUZKOVA, Réalisatrice documentaire
Tahar BEN JELLOUN, Ecrivain

« Notre meilleure protection contre le terrorisme jihadiste, ce sont les musulmans de France. Il faut s’appuyer sur eux. Si nous avions 1.000 Latifa Ibn Ziaten pour parler aux jeunes, ce serait formidable. »

Photo de M. Christian Delorme
Père Christian DELORME

Soutiens

J’exprime mon soutien à la candidature de Latifa Ibn Ziaten au prix Nobel de la paix.

Pascal LAGET

Bonjour
La Teamchoc’ c’est à dire les élèves de 4ème SEGPA du collège Antonin Perbosc d’Auterive soutiennent Latifa pour le prix nobel de la paix:
Votre espoir sert à faire régner la paix et à donner vie à notre avenir…
Cordialement

Les élèves de 4ème1 Ryan, Younes, Marine, Kawtar, Anaëlle, Maëlla, Déborah, Vasco, Enzo, Lukas, Bastien , Leila, Lila.

J’apporte tout mon soutien de simple citoyen à cette belle initiative.

Michel Prost

Je désire soutenir cette candidature et exprime toute mon admiration a Madame Latifa Ibn Ziaten.

Monique Devictor

Après avoir vu le film consacré au combat de Latifa, hier, dimanche 18 mars 2018, je ne puis que soutenir la candidature d’une femme si exemplaire dans le combat qu’elle mène vaillamment contre l’extrémisme, pour la laïcité et la paix dans le monde.
Toute ma sympathie à Latifa, personne admirable, ô combien. Puisse-t-elle être promue prix Nobel de la Paix 2018.

Philippe NICOLO, éducateur spécialisé

Je soutiens Latifa Ibn Ziaten pour le prix nobel de la paix 2018.

Valerie Mazuel

Le courage, la détermination et l’amour de cette dame, son action inlassable auprès des jeunes et des parents pour communiquer sa conviction que la Paix est possible et que chacun peut faire quelque chose pour cela désigne tout naturellement sa candidature au Prix Nobel de la Paix 2018.

Chantal Soulaÿrès

De tout mon coeur, je souhaite à cette noble dame le prix nobel de la paix.
Je ne suis ni française , ni musulmane.
Confrontée à l’humanité, la sincérité et le courage de cette musulmane, je trouve un peu de paix, dans ma colère face à la violence que nous subissons, musulmans ou non. (Extrait)

Jacqueline Fahrni

Tous mes voeux de réussite.

Stéphane GRANDIDIER-LECOMTE

(Madame Ibn Ziaten) est effectivement un exemple par son courage et sa dignité. Je soutiens cette candidature au Prix Nobel de la Paix.

Jean di Sciullo
Mme Latifa Ibn Ziaten lors d'une interview

POURQUOI PROPOSER LATIFA IBN ZIATEN POUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX 2018 ?

Latifa Ibn Ziaten est, sans conteste, un acteur de paix important dans la société française actuelle. Dans un pays où de grands écarts économiques et de grands écarts d'incompréhension séparent les populations en difficulté et les populations qui bénéficient des progrès économiques et technologiques ; où les personnes issues des immigrations venues de l'ancien empire colonial français se sentent victimes de discriminations et de phénomènes de rejet ; où l'islam tout particulèrement est ressenti par beaucoup comme une menace pour la paix démocratique, le témoignage de cette femme musulmane qui aime d'un même amour la France et son Maroc natal, s'avère une chance formidable. Latifa Ibn Ziaten incarne paisiblement et fraternellement un des nouveaux visages de l'Europe, l'Europe plurielle, multi-ethnique et pluri-religieuse. Elle témoigne que l'on peut être complètement la citoyenne d'un pays européen, et complètement la fille de son peuple d'origine. Etre attachée autant à la laïcité de la République française et aux institutions démocratiques européennes qu'à sa foi musulmane. Par son témoignage de vie, la force de son combat, Latifa Ibn Ziaten constitue un motif de fierté pour les populations des quartiers populaires, pour les mères et pour les femmes, pour les musulmans et pour tous les autres citoyens en quête de fraternité. Elle représente un pont entre l'Europe et le Maghreb. Elle est devenue un acteur du dialogue interreligieux et un grand témoin de la tolérance.

Prix et distinctions reçus par Latifa Ibn Ziaten

Latifa Ibn Ziaten mérite le Prix Nobel de la Paix 2018 !

Le 11 mars 2012, Imad Ibn Ziaten, 31 ans, sous-officier dans l'Armée française, est assassiné dans les environs de Toulouse par le fanatique Mohammed Merah, 24 ans. Ce jour-là, la vie de Latifa sa mère a basculé. Celle-ci aurait pu rester prostrée, enfermée dans sa douleur. Elle a choisi de rester debout, comme son fils en face de son meurtrier, et de consacrer désormais sa vie à lutter contre le développement de la haine et des extrémismes dans la jeunesse des quartiers populaires d'Europe et du Maroc. Dès avril 2012, Latifa Ibn Ziaten a créé avec des proches l'Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix. Depuis, inlassablement, elle ne cesse de parcourir la France des banlieues, les quartiers sub-urbains de différents autres pays d'Europe et ceux du Maroc. Elle se rend à la rencontre de jeunes en désarroi et en déshérence au cœur même de leur lieu de vie. Elle accepte les invitations que lui adressent des centres sociaux, des établissements scolaires, des établissements pénitentiaires... Grâce à sa participation à de nombreuses émissions de télévision ; en raison, aussi, de la médiatisation du procès en Cour d'Assise spéciale du frère aîné de Mohammed Merah en octobre-novembre 2017, son visage, sa voix, son combat sont devenus familiers à des millions de gens, en Europe et au Maghreb surtout. Son courage force le respect. La vérité de sa parole impressionne. Son humanité touche les cœurs. En un temps où les extrémismes politiques et religieux, particulièrement le terrorisme, menacent nos sociétés, le combat pacifique de Latifa Ibn Ziaten ouvre une brèche lumineuse au cœur des obscurités du monde.

Mme. Latifa Ibn Ziaten lors d'une conférence